Plasma riche en plaquettes (PRP)

1. Qu'est-ce que le Plasma Riche en Plaquettes?

Le plasma riche en plaquettes, ou PRP, se compose de plasma sanguin ayant une concentration augmentée de plaquettes. Nous y retrouvons donc un réservoir immense de protéines bioactives, notamment des facteurs de croissance, qui sont essentielles pour initier et accélérer la réparation et la régénération des tissus.

Ces protéines bioactives initient la guérison des tissus conjonctifs, comme les tendons et les ligaments, promeuvent la création de nouveaux vaisseaux sanguins et stimulent le processus de guérison.

Comment le PRP agit-il?

Pour préparer le PRP, une petite quantité de sang est prélevée du patient. ce sang est ensuite centrifugé puis le PRP en est extrait. ce processus augmete la concentration des plaquettes et des facteurs de croissance de 500%.

Lorsque le PRP est injecté dans le tissu endommagé, il stimule le ligament ou le tendon en causant une réaction inflammatoire qui déclenche la cascade de réparation. Il en résulte le développement de nouveau collagène mature, il se rétrécit et cause un renforcement des tendons ou des ligaments blessés.

Est-ce que le PRP convient à votre cas?

Si vous avez une blessure à un tendon ou à un ligament et que les traitements conventionnels n'ont pas donné de résultats satisfaisants, le PRP peut être la solution. La procédure est moins invasive que la chirurgie et aide à guérir les tissus avec peu ou pas de tissus cicatriciels.

Lors de l'évaluation initiale, le médecin en médecine du sport révisera votre cas et déterminera avec vous si le PRP peut vous aider.

Le PRP est indiqué pour plusieurs conditions
  • Épicondylite latérale et médiale (Tennis Elbow, Golfer's Elbow)
  • Tendinite du tendon d'Achille
  • Tendinopathie de la coiffe des rotateurs
  • Tendinopathie de l'ischio-jambiers
  • Tendinopathie rotulienne (Runner's Knee)
  • Fasciite plantaire
  • Entorse de la cheville
  • Déchirure musculaire
  • Séquelles d'entorses diverses
  • Etc.

Les sites d'injection possibles de PRP sont:

  • Épaules
  • Coudes
  • Poignets et mains
  • Hanches et bassin
  • Genoux
  • Jambes
  • Chevilles et pieds

2. Quelles sont les étapes à suivre?

Premièrement, vous rencontrez un médecin pour évaluer votre cas et pour déterminer si le PRP peut vous convenir. Il est important d'apporter, à ce rendez-vous, l'ensemble de vos rapports d'imagerie (IRM, échographies, radiographies) ainsi qu'une liste de vos médicaments afin de faciliter cette évaluation.

Si le PRP est indiqué, une date sera prévue pour la procédure. Vous devrez cesser d'utiliser vos anti-inflammatoires (AINS avec ou sans prescription (Ibuprofen, Advil, Motrin, etc.)) une semaine avant la procédure ainsi que pendant la durée des traitements.

prise-de-sang-250px sang-rouge-250px centrifuge-250px
1. Nous débutons par une prise de sang où nous prélevons entre 20 et 60 ml. 2. Remarquez le sang rouge de couleur uniforme. 3. Le sang est ensuite centrifugé pour en séparer les différentes composantes.
plaquette-250px
4. Remarquez l'apparition d'une couche jaunâtre dans l'échantillon. Les globules rouges ont migré vers le fond de la seringue et seront rejetés. 5. Voici l'échantillon à forte concentration de facteurs de croissance plaquettaires qui sera injecté. 6. Pour une précision optimale, l'injection se fait sous guidage échographique.

 

Un inconfort et une raideur peuvent être ressentis suite à l'injection. Dans la majorité des cas, l'acétaminophène (Tylénol) est suffisant pour soulager le patient. L'application de glace ou de chaleur doivent être limitée à dix minutes. Deux semaines plus tard, un programme d'exercices légers est habituellement débuté pour rétablir vos tissus. Vous revoyez ensuite le médecin six à huit semaines après la procédure initiale pour une réévaluation.

Combien de traitement peuvent être nécessaires?

Bien que la réponse au traitement diffère pour chaque personne, la plupart recevront entre un et trois traitements. Certains cas rebelles peuvent nécessiter jusqu'à six traitements. Chaque traitement est espacé de 6 à huit semaines.

Il n'y a pas de limite au nombre de traitement que l'on peut recevoir, contrairement à la cortisone.

3. Quels sont les bénéfices potentiels du PRP?

Suite à un traitement de PRP, vous pourrez constater une amélioration significative des symptômes et un retour vers une fonction normal. Nous constatons une diminution de la consommation de médicament et moins de recours à la chirurgie.

Dr. Francis Fontaine, M.D.

dr francis fontaine2               
Le Dr. Francis Fontaine a été le premier médecin québécois à pratiquer le PRP.inv

Twitter

Twitter logoSuivez le Dr. Fontaine sur Twitter pour connaître les nouvelles du PRP.